Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CALISTO



Sans conteste, cette performance fait partie de mon top 10 musical.

Voyage onirique propice à l'introspection, le piano de Keith Jarret joue avec nos rêves et nos inspirations. Tantôt nostalgiques, tantôt incantatoires et envoûtants, les sons prennent forme au fil des hasards objectifs que le compositeur dévide, tels des bobines d'écriture automatique.


Bon voyage...


Calisto

Commenter cet article

Angelo 01/02/2010 11:31


Oui, l'art de Mahler est beaucoup plus proche de ma sensibilité que la science de Freud.
Non, comme le sage d'Ephese, je pense que rien se répéte dans la vie.
Et j'aime encore enormement le Kôln Concert!

So long...


Calisto 29/01/2010 23:48


Tellement d'erreurs perdurent qu'IL préfère sans conteste Malher à Freud. La vie n'est-elle qu'une éternelle répétition...?


Angelo 29/01/2010 22:12


...elle trouverait sans doute ridicules aujourd’hui les phrases de Gibran, les images d’Arrabal, les accords de Keith Jarret qui avaient rempli jadis leurs nuits, juqu’au petit matin.