Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CALISTO, écrivaine et sexologue

Du IN au OFF  (et inversement)

 Photo1288-retouchee.jpg Photo1297-retouchee.jpg

© CALISTO

 A voir ABSOLUMENT dans la cadre du Festival IN :  Mahabharata  de Satoshi Miyagi

mahabarata.jpg

 

 

Présentation

  • Les splendeurs du théâtre japonais au service d'un texte mythique venu du plus loin de la culture indienne, un texte fondateur pour une civilisation, que Satoshi Miyagi veut faire sien sans trahir la beauté de la légende historique. Le metteur en scène confie à vingt-cinq acteurs-danseurs et musiciens le soin de relater un des épisodes de cette épopée : l'histoire d'amour contrariée du roi Nala et de la belle princesse Damayanti, son épouse, avec toutes les épreuves initiatiques qu'ils devront traverser, leur rencontre avec les monstres des forêts mais aussi les bons génies qui vont les aider à se retrouver. En une suite de tableaux vivants ponctués par la narration d'un récitant, ce sont les corps des acteurs, vêtus de somptueux kimonos en papier, référence à l'époque Heian (IXe-XIIe siècles), qui sont mis en scène avec une précision de gestes et de regards qui émerveille. Ces corps racontent les batailles, les intrigues, l'errance, le désir, l'amour, la peur, les histoires des hommes perturbées par les dieux. Habitées par la force du poème, ces figures vivantes transmettent, parfois avec beaucoup d'humour et de distance, l'émotion d'une fresque qui nous semble toujours aussi merveilleuse et riche d'enseignement. Dans la carrière de Boulbon, où Peter Brook avait mis en scène pour la première fois ce poème en 1985, Satoshi Miyagi, entre tradition et modernité, fait entendre l'universalité d'une oeuvre encore et toujours envoûtante.

Photo1298-retouchee.jpg Photo1300-retouchee.jpg © CALISTO

 mhb_1_0.jpg

A dévorer des yeux dans le cadre du Festival OFF :  US Band de Samuel Mathieuindex-2.jpg

Résumé du spectacle

La pièce "Us-Band" est inspirée de "Husbands" de John Cassavetes. Ce film mettait en scène les états d’âme de trois copains réunis pour l’enterrement d’un quatrième. Le quatuor créé par Samuel Mathieu en 2004 dévoilait l’intimité masculine et l’histoire très virile de quatre danseurs compagnons de route. Comme dans le film, l’enjeu de cette reprise est de faire se retrouver les danseurs réunis il y a dix ans pour cet hommage au réalisateur américain. Outre les marques du temps, on y retrouvera, quatre fortes personnalités, quatre interprètes solides qui déploient une magnifique "physicalité" qui laisse place à leur sensualité, leur fragilité et leurs faiblesses aussi. Une belle interrogation sur l’éternel masculin.

index-3.jpg

A contempler en extra : L'arbre et son ombre  de l'artiste Samuel Rousseau 

SAM_0284-retouchee.jpg 

 © CALISTO

 L'oeuvre

L'ARBRE ET SON OMBRE visualise un cycle complet de la vie d'un arbre au fil des saisons. Sur le modèle des ombres portées, une vidéo décline les différentes phases de son développement et de sa mort: bourgeonnement, floraison, chute des feuilles, branches dépouillées… Ce cycle projeté en boucle, comme les parcours accélérés de croissance des documentaires naturalistes, contient à la fois quelque chose d'intangible et de fragile. Malgré sa simplicité, cette projection réglée au millimètre sur un véritable tronc d'arbre (châtaignier) a demandé plus de deux ans de travail à Samuel Rousseau qui recherche l'épure dans cette proposition. Il s'en dégage un sentiment poétique. Samuel Rousseau recueille des objets inertes et leur rend une vie rêvée par le truchement de la vidéo. Ainsi, le rebus, la chose morte, garde une mémoire de vie révélée par la construction d'un double virtuel.

 SAM_0326-retouchee.jpg SAM_0331-retouchee.jpg

L'artiste

SAMUEL ROUSSEAU, nommé au prix Marcel Duchamp 2011. Né à Marseille en 1971, il vit à Grenoble où il conçoit des œuvres sensibles, fines. Ses installations évoquent un travail d'archéologie des objets. Par la précision de leur mise en œuvre, elles troublent la vision, l'image réelle cohabitant de manière tellement évidente avec l'image virtuelle. Plasticien, vidéaste, photographe, Samuel Rousseau est un artiste contemporain de notoriété internationale. Véritable touche-à-tout plein l'invention, ses pièces tiennent autant de la sculpture, de la vidéo, de l'installation: L'œuf (2002), Un peu d'éternité (2009), Hommage à mon neurone (2001), Le festin des délices (2006), Plastikcity (2005). 

SAM_0285.JPG SAM_0280-retouchee.jpg © CALISTOSAM_0327-retouchee.jpg

 

BONUS festival :

SAM 0324 retouchée SAM_0290-retouchee.jpg 

lors du montage de l'expo Samuel Rousseau, chapelle St Charles 

 © CALISTO

SAM_0325-retouchee.jpg

Photo1287-retouchee.jpg

avec l'artiste Samuel Rousseau                      © CALISTO

Photo1312.jpgBar du IN.

 

 

 

Commenter cet article