Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

"L'amour à bout de clic" par Magali Croset-Calisto, Actives Magazine, septembre 2015

 

 

Rubrique « Sexo by Calisto », page 14.

ACTIVES Magazine, septembre 2015.

 

Résultat de recherche d'images pour "rencontre internet"

http://www.activesmag.fr/

 

 

L’amour à bout de clics ?

 

Ils se comptent par milliers. Depuis la fin des années 90, les sites de rencontres ont envahi la toile. Plus de 32 millions d’européens en quête d’amour se connectent chaque mois. Coup de projecteur sur un véritable phénomène de société.

 

Par Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne

 

 

Bienvenue à  «l’hypermarché des désirs » *

Classiques, à thème, intellos, geeks et bientôt « normcores », chaque site de rencontres y va de sa singularité pour se démarquer de ses concurrents. Supermarché des cœurs mettant en scène des « produits frais et disponibles » à mettre « dans son panier » pour être « adoptés », les sites de rencontres se sont sciemment emparés des techniques de l’économie de marché pour proliférer. Véritable industrie des sentiments, ces sites proposent une plate-forme des affects où la marchandisation des relations intimes et le commerce des cœurs (et des corps) vont bon train. Au placard les stéréotypes de la princesse figée durant des lustres dans l’attente de son vaillant prince charmant ? Pas si sûr… Car méfions-nous des apparences, selon plusieurs études récentes (Philippe Brenot, Jean-Paul Kaufmann), derrière la légèreté affichée, la quête de l’idéal romantique perdure.

 

Paradoxes du jeu de l’amour et du non hasard

Car il en va d’un paradoxe : d’un côté la grisante multiplicité des échanges à bout de clics et de l’autre, l’éternel désir de LA rencontre, celle qui viendra disqualifier tout le reste et faire de l’internaute connecté, un amoureux/une amoureuse comblé(e). L’ambivalence guette. Les témoignages d’utilisateurs abondent en ce sens, tel est le cas de V. 43 ans, que je vois régulièrement en cabinet de consultations : «  Le problème, c’est que le choix est énorme ! Il y a tant de possibilités qu’il m’est impossible de me fixer sur une seule. Même lorsque je rencontre une femme bien, je me dis toujours que je trouverai encore mieux ensuite. La perle rare en somme. Ca me prend un temps fou et je n’en vois plus la fin… ».

Dans le cas de V., l’interaction infinie que proposent les sites de rencontres le mène au sentiment d’être submergé par l’opulence des possibles. Comment réussir à extraire « l’unique » de l’innombrable en ces conditions ?

 

Résultat de recherche d'images pour "rencontre internet"

Quelques règles à observer

L’hypermarché des désirs, s’il n’est abordé avec un soupçon de distanciation, peut parfois mener jusqu’à la confusion des sentiments. Aussi, afin d’éviter la noyade numérique ou la nausée 2.0, voici quelques bouées de sauvetage pour affronter ce grand océan de désirs en quête d’objets.

 

  1. Sonder ses motivations et (re)connaître le sens de son inscription sur un site

S’agit-il de trouver l’Amour (approche romantique : « une belle histoire ») ou de faire des rencontres sans lendemain (approche sensuelle de type « plan d’un soir ») ?

 

  1. Se questionner sur ce que l’on souhaite dévoiler de soi.

Sur les sites de rencontres, l’égo n’est pas en reste. Aussi, il n’est pas rare que « le désir de plaire surpasse le désir d’être soi » **. Car si la possibilité d’un moi pluriel participe d’un certain narcissisme positif des êtres (démarche égotiste renforçatrice du Moi), cela peut induire également le spectre de la dépendance (besoin des autres pour s’identifier) jusqu’au vacillement des repères internes (au final qui suis-je ? Quel est mon désir ?)

 

  1. Se méfier des « fakes ».

Les faux profils pullulent sur les sites de rencontres. Derrière certains personnages charmants et enchanteurs se cachent des usurpateurs dont le but est d’engranger - après hameçonnage psychologique bien rôdé - non pas de l’amour, ni de la sensualité, mais bien de l’argent insidieusement appréhendé. Le meilleur conseil en la matière (et d’une manière générale afin d’éviter toute idéalisation intempestive), demeure la rencontre rapide de la personne convoitée. Cela permet de considérer la véracité d’un profil d’une part et de tester concrètement les alchimies possibles d’autre part.

 

En définitive, les sites de rencontres reflètent les enjeux principaux de notre société : pouvoir, image de soi, amour et sexualité. Vecteurs de fiasco en série pour les uns, véritables « boosters » de belles rencontres pour les autres, les sites spécialisés dérangent autant qu’ils captivent. Un constat demeure cependant : 100% des gagnants ont tenté leur chance.

 

* Jean-Claude Kaufmann

** Marc Parmentier

 

Infos +

  • Brenot P, Un jour mon prince… Les Arènes, 2014.
  • Bergström M, La loi du supermarché ? sites de rencontres et représentations de l’amour, « Ethnologie française », PUF, 2013.
  • Kaufmann J-C, Sexamour, Armand Colin, 2010.
  • Parmentier M, Philosophie des sites de rencontres, « Hermès », CNRS Editions, 2011

 

http://www.activesmag.fr/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article