Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

 

 

Rubrique « Sexo by Calisto », page 12.

ACTIVES Magazine, été 2015.

http://www.activesmag.fr/

 

"Stop ou encore? Les limites du désir"

 

Est-il normal d’avoir des limites en matière de sexe, même lorsque l’on aime et que l’on fait confiance à son partenaire ? Comment évoquer ces dernières au sein du couple ? Que faire lorsque les deux partenaires ne sont pas sur la même longueur d’onde quant à leur désir ?

 

Par Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne

 

En cas de mésentente sexuelle

Il est fréquent d’accueillir en cabinet de consultations des couples dont la demande concerne une mésentente sexuelle. L’un ressent beaucoup de désir, l’autre pas. L’un souhaite vivre de nouvelles expériences alors que l’autre se montre réticent et déclare que leur sexualité lui convient bien comme cela… les exemples affluent et il n’est pas toujours facile pour un couple de se sentir sexuellement en phase, malgré l’amour et la confiance réciproque qui existent. Car si la confiance est nécessaire au lâcher prise et au don de soi, elle n’en est pas pour autant le moteur qui ferait que tout devient alors possible. Chacun possède ses limites personnelles en matière de sexe. Cependant, il n’est pas rare que ces dernières fluctuent au fil du temps ; l’essentiel étant de savoir les écouter et les respecter.

 

Savoir exprimer ses désirs et ses limites

Parfois, il arrive que l’un des deux partenaires insiste pour vivre une expérience que l’autre ne souhaite pas tester. En ce cas, la meilleure approche consiste à déclarer ses ressentis et ses non désirs (les limites personnelles) avec des mots simples et en toute sincérité. Il est très difficile de connaître les désirs et les plaisirs de chacun si ces derniers ne sont pas énoncés. Aussi, le partenaire qui « veut » ou « peut » le moins doit pouvoir évoquer ses questionnements mais aussi ses réticences par rapport à telle ou telle pratique sexuelle afin d’éviter tout malentendu et se retrouver ensuite confronté à une situation qu’il n’a pas souhaitée. La communication demeure le meilleur mode de connaissance de l’autre en matière de sexualité.

 

Quand et pourquoi dire stop ?

Souvent, les couples me demandent à partir de quand les limites personnelles doivent être énoncées. Comment les faire respecter sans toutefois prendre le risque d’altérer le désir de l’autre ? Les limites personnelles deviennent problématiques lorsqu’elles ne sont plus respectées, ni par soi-même, ni par le partenaire. Cela peut entraîner alors des expériences physiques ou psychologiques difficiles et créer des blocages au niveau de la sexualité, de l’estime de soi ou encore de la relation de couple. Les limites sont mouvantes, elles peuvent varier au fil du temps ; il est donc possible d’apprendre à jouer avec. L’essentiel étant de savoir dire « stop » lorsque vous ne vous sentez pas à l’aise avec la situation vécue. Car il est tout à fait possible de connaître une sexualité épanouie avec un partenaire qui possède une autre approche sexuelle que la sienne sans pour autant céder à toutes ses envies. En amour, le but n’est pas d’accepter toutes les fantaisies érotiques d’autrui mais bien d’articuler les différents désirs afin qu’une rencontre puisse avoir lieu. Il s’agit alors de trouver un terrain d’entente et d’exploration en commun qui permettra à chacun de se révéler. Savoir proposer sans jamais imposer demeure la clé de la réussite. Et si toutefois aucun terrain d’entente ne peut advenir sur certaines pratiques, la règle d’or en la matière est que celui qui veut le plus, se mette au diapason de celui qui peut le moins.

 

"Stop ou encore? Les limites du désir" par Magali Croset-Calisto, Actives Magazine, été 2015

Commenter cet article