Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

 

 

Rubrique « Sexo by Calisto », page 16.

ACTIVES Magazine, avril 2015.

 

 

Ce que le phénomène « Grey » dit de notre société.

Nul doute, la sortie du film les 50 nuances de Grey ne questionne non pas l’imaginaire des spectateurs, mais bien la faculté de ces derniers à goûter aux saveurs de l’infusion médiatique « Grey ». Ou pas. Retour sur un phénomène de société.

Par Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne

Fifty Shades of Grey Trilogy

Dans la file d’attente du cinéma, des jeunes - voire de très jeunes - trépignent d’impatience. L’on n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Et a quatorze, encore moins. Car le public cible se situe bien en dessous de la majorité officielle. Interdit au moins de douze ans peut-on lire ostensiblement sur les affiches. Tant pis pour les quelques spectatrices « mommy porn » qui pensaient se retrouver en nombre dans la file d’attente. Puisque malgré ses apparences, le film Les 50 nuances de Grey n’est pas un film pour adultes. En ce sens que les adultes ne se retrouvent pas dans cette histoire sirupeuse aux promesses exacerbées. Le scénario relève d’une niaiserie certaine, les images d’un esthétisme absent ; pour  le cinéma « art et essai », on pourra repasser. Le succès de ce film se niche donc ailleurs. Mais où ?

 

Les 50 nuances de Grey, une résistance au principe actuel de réalité ?

Repartons du public. Du jeune public. Que vient-il chercher ? Que vient-il (en)quêter ? De la curiosité érotique ? De l’excitation sexuelle ? De la transgression (genre sado-masochiste) ? Pourtant, les 50 nuances de Grey, qu’il s’agisse du livre ou du film, ne représente en rien l’univers réel d’un univers sado-masochiste. Au mieux une initiation édulcorée, au pire un roman à l’eau de rose qui offre quelques coups de martinet bien huilés. Alors pourquoi tant tapage autour d’une histoire, somme toute agréable en tant que série B, mais peu encline a priori à figurer parmi les Enfers des bibliothèques et dvdthèques du monde entier… ? Une réponse pourrait se trouver au cœur même des consultations de sexologie d’aujourd’hui.

 

Ce que la sexologie peut dire des pratiques sexuelles d’aujourd’hui :

Ces vingt dernières années ont connu, via l’essor d’internet, une prolifération exponentielle des sites pornographiques « à bout de clics ». Offre facilité, offre diversifiée, les industries qui alimentent le marché du X ont vu leur chiffre d’affaire décupler. En conséquence, un accès libre et illimité à des domaines jusqu’alors interdits - dont la difficulté d’accès participaient du développement d’un imaginaire érotique exacerbé – a fini par imprégner la société. Car aujourd’hui, la sexualité s’expose partout : sur le net, à la télévision, sur les téléphones, dans les cours de récréation, là même où elle n’a pas été encore recherchée… Et c’est tout le rapport au symbolique et à l’imaginaire qui s’en trouve chamboulé. Voire heurté, comme l’expriment les jeunes patients qui consultent pour addiction sexuelle suite à une fascination, une sidération précoce, qu’ils ne peuvent par la suite ignorer, ni effacer. 

 

Les 50 nuances de Grey, un conte de fée(s) moderne(s) :

Aussi la clé du succès des 50 nuances de Grey se trouve peut-être dans cette faculté à redonner du « rêve » quelque peu transgressif et pimenté à toute une jeunesse et une société désabusée. Pour ne pas dire désenchantée. Avec ses penchants romantiques, sa trame narrative improbable et ses tendres baisers échangés entre deux évocations « dangereusement » sadomasochistes, l’intrigue redonne aux spectateurs ce je ne sais quoi d’ingénuité candide et d’inexpérience valorisée. Ingénuité qui ferait que tout est encore possible, que tout est encore curieusement désirable dans une inquiétante étrangeté digne des meilleurs contes de fées… Cette trame narrative dit le désir d’un retour à l’espoir et aux croyances, quitte à retomber dans les clichés. Croire à un conte de fée(s) moderne(s). Voilà certainement ce que permet Les 50 nuances de Grey.

http://www.activesmag.fr/

http://www.activesmag.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article