Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

"Pilule vs Libido" par Magali Croset-Calisto, ACTIVES magazine, mars 2015

 

Rubrique « Sexo by Calisto », page 16.

ACTIVES Magazine, mars 2015.

 

http://www.activesmag.fr/

 

 

Pilule contraceptive versus libido

 

Découverte révolutionnaire de la fin des années 50, la pilule contraceptive a permis de dissocier procréation et sexualité. Si certains de ses effets secondaires sont bien connus, d’autres passent régulièrement sous silence, notamment lorsqu’il s’agit de libido. Coup de projecteur sur un thème encore tabou en France.

 

Par Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne

 

« Je n’ai plus de désir »…

Les bénéfices de la pilule contraceptive sont indéniables en matière de sexualité et de liberté de choix en matière de procréation. Cependant, prendre la pilule (ou toute autre contraception hormonale : anneau, patch, implant) revient toujours à prendre un cocktail d’hormones qui influent directement sur le corps et notamment, sur la libido. La baisse de libido provoquée par la pilule contraceptive ne fait toujours pas consensus auprès des professionnels de santé. Faute d’études officielles étayant le sujet (peu de moyens sont déployés lorsqu’il s’agit d’étudier le désir des femmes), le discours des gynécologues, sexologues ou généralistes diffère à ce propos et il est encore possible d’entendre chez certains que le désir des femmes ne relève somme toute que d’une question « purement psychologique »…

Pourtant, selon l’étude menée en 2010 par les chercheurs allemands du Centre de Heidelberg sur un échantillon de 1000 femmes sous pilule, 40% de ces dernières ont indiqué avoir ressenti une baisse de désir suite à la prise de leur contraception. A l’heure où les consultations en sexologie accueillent de nombreuses jeunes femmes préoccupées par leur baisse de libido et leur désintérêt envers la sexualité, un rappel des effets secondaires de certaines pilules contraceptives peut permettre de désamorcer bien des situations.

 

La faute à…

En pratique, certaines pilules contiennent de l’acétate de cyprotérone ou d’autres composants anti-testostérone notoires qui ont pour conséquences d’inhiber la libido. Or la testostérone, issue de la famille des androgènes (présente également chez les femmes), joue un rôle fondamental dans l’excitation sexuelle. Amoindrir son taux revient à diminuer ses effets, ce qui veut dire à diminuer la lubrification vaginale, la sensitivité génitale, l’excitabilité sexuelle et la capacité à fantasmer. Alors pourquoi prescrit-on ce type de pilule ? L’une des raisons se trouve dans les effets bénéfiques des anti-androgènes qui agissent directement sur l’acné et donnent de très bons résultats d’un point de vue dermatologique.

 

Que faire en cas de doute sur les effets secondaires de sa pilule ?

Avant tout, il est important de rappeler que toutes les femmes ne sont pas concernées par cette sensation de baisse de libido. Le manque de désir peut relever par ailleurs de causes multifactorielles (conflits de couple, stress au travail, dépression…) La cause hormonale existe, mais elle ne saurait être l’unique piste interprétative. Si toutefois un doute surgit à propos du lien possible entre pilule contraceptive et baisse de libido, la première chose à faire est d’en discuter avec votre gynécologue/généraliste afin de changer de pilule (ou d’opter éventuellement pour un autre type de contraception) afin de trouver ce qui vous convient le mieux. Malgré la polémique récente, sachez que la pilule contraceptive possède également des vertus bénéfiques, notamment dans la réduction du cancer des ovaires. Les bénéfices/risques sont donc à évaluer au cas par cas.

 

En conclusion, si une baisse de libido peut relever de causes multiples, il est possible que l’une de ces causes provienne de votre pilule contraceptive. En ce cas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste afin de trouver la contraception qui vous conviendra le mieux. Sans oublier toutefois que le désir se nourrit avant tout d’imaginaire érotique par la production de fantasmes. Entretenir le désir s’avère donc essentiel pour maintenir et conserver au mieux sa libido.

Commenter cet article