Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

"Petite mécanique du plaisir" par Magali Croset-Calisto, ACTIVES Magazine janvier 2015

Rubrique « Sexo by Calisto », page 20.

ACTIVES Magazine

 

http://www.activesmag.fr/

 

Petite mécanique du plaisir

 

Vous n’avez pas eu le vôtre pour Noël ? Pourtant ils sont partout ! Magazines féminins, séries américaines ou encore parfumerie du coin, les sex-toys représentent un véritable fait de société depuis qu’ils ont envahi notre quotidien. Rétrospective d’une technique thérapeutique transformée en mécanique marchande bien huilée...

 

Par Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne

 

Historique hystérie

L’histoire du sex-toy n’est pas née d’hier puisque les premiers objets de plaisirs - nommés alors « olisbos » - datent de plus de 2500 ans. Les Chinois, les Egyptiens et les Grecs utilisaient déjà des godemichés pour leurs vertus bénéfiques sur le corps et l’esprit. Quant au premier vibromasseur, il fut inventé en 1869 en Angleterre. Il traitait tout d’abord les douleurs musculaires puis dès 1880, les médecins l’utilisèrent pour soigner les femmes sujettes à « l’hystérie ». Ce terme générique et discutable désignait alors toutes formes de maladies féminines allant de la simple irritabilité aux faiblesses physiques plus prononcées. Inventé pour venir seconder mécaniquement les efforts fournis manuellement par les médecins de la ville, le vibromasseur (en stimulant les zones intimes des patientes qui venaient consulter) dévoila très vite des vertus thérapeutiques incontestables et très prisées... Histoire narrée dans la comédie britannique « Oh my god ! » (2011) ou encore dans le sérieux livre Technologies de l'orgasme de l’historienne Rachel P. Maines rappelant que « l'expression de la sexualité féminine a, depuis toujours, été considérée comme une maladie »… Le débat est lancé.

 

Les joies de la technique

Quoi qu’il en soit, force est de constater qu’au fil du temps, la technologie se met au service du commerce-plaisir en proposant des vibromasseurs à piles qui massent, vibrent et tournent. Le vibromasseur devient connu et reconnu : des publicités américaines du début du XXème siècle le présentent comme un produit quotidien qui permet de « relaxer » les femmes. Une démocratisation de l’objet apparaît aussi dans les premiers films érotiques des années vingt. Cependant, les « god » utilisés sont très vite catalogués comme des produits pornographiques. Ils vont alors rester confinés dans des milieux spécialisés et être plus ou moins tabous en France jusque dans les années 1960-70.

 
 

Une mécanique du "plaisir pour tous"

Puis, avec le succès des séries américaines des années 90 et 2000 (Desperate Housewifes), la vente des sex-toys explose jusqu’à envahir les supérettes, parfumerie et hypermarchés. Véritables industries du plaisir, les firmes créatrices d’objets érotiques regorgent d’ingéniosité pour offrir au public toute une gamme d’accessoires ludiques et variés. En latex ou silicone, de forme phallique, animale (le fameux canard) ou boomerang, à usage clitoridien, vaginal ou anal, il y en a pour tous les goûts. Car avec la tendance du « porno chic », les sex-toys ne sont plus uniquement l’apanage des célibataires, ils intègrent également la vie des couples qui s’inspirent de ces objets pour décupler leurs plaisirs ou tout simplement apporter une touche ludique à leur quotidien.

 

 

 

En sexologie, l’usage des sex-toys (ou dilatateurs) peut être prescrit dans le traitement du vaginisme et de la frigidité. C’est aussi un moyen d’aborder une sexualité différente lorsqu’un désaccord ou dysfonctionnement sexuel apparaît dans le couple. Quant aux messieurs qui redouteraient d’être « dépassés » par la mécanique du plaisir qu’offrent les sex-toys à leur compagne, qu’ils se rassurent : la majorité des femmes déclarent que les orgasmes accompagnés de chaleur humaine ne sont pas prêts d’être détrônés par quelques accessoires bien pensés...

 

 

Infos +

  • Rachel P. Maines, Technologies de l'orgasme. Le vibromasseur, l'« hystérie » et la satisfaction sexuelle des femmes, Éd. Payot & Rivages, 2009.
  • A.Helary, C. Foch, Sex toys, faites-vous plaisir, Editions Marabout, 2006.
  • T. Wexler, Oh my god !, comédie romantique britannique, sortie sur les écrans en 2011.

 

 

ACTIVES Magazine, rubrique "Sexo by Calisto"

Numéro de janvier 2015

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article