Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure

        Malgré plusieurs années de réflexions scientifiques, la définition de l’addiction sexuelle ne fait consensus ni auprès des manuels de classifications officielles (DSM V, CIM 10) ni auprès des spécialistes en la matière. Addiction sexuelle, dépendance sexuelle, hypersexualité, comportement sexuel compulsif... autant de terminologies qui démontrent la fluctuation dans laquelle s’inscrit la problématique.

Dans l'attente d'un verdict officiel, disons que la perte de la liberté de s’abstenir représente un critère probant et révélateur d’une addiction (avec ou sans produit d'ailleurs). Pour ce qui relève de l’addiction au sexe, le besoin est si fort qu’il déclenche la recherche obsessionnelle d’une stimulation sexuelle. Le sujet répond à cette pression intense par un passage à l’acte (masturbation compulsive, rapports sexuels multiples, cyberpornographie…) puis adviennent souvent désespoir, culpabilité et honte, avant que ne recommence le rituel. La personne tombe alors dans une spirale de répétition compulsive dont elle n’arrive à s’affranchir. A ce stade, ni la volonté, ni la raison ne sont alors suffisantes pour le sujet cherchant à s’en sortir.

Au-delà de sa souffrance physique, tout un système physiologique et cérébral chargé de maintenir la conduite addictive se trouve déjà enclenché. En situation normale (cerveau non addict) il s’établit un équilibre entre le plaisir ressenti, la motivation à y retourner - fondé sur le souvenir que la personne a dudit plaisir - et le contrôle du cerveau « raisonnable » qui régule les tentations. En cas d’addiction, tous les signaux envoyés par les voies du plaisir prennent la forme d’alertes violentes et irrépressibles. Les informations internes reçues sont unidimensionnelles : la récompense est indispensable, urgente, prioritaire.

Dans ces conditions, on assiste à une survalorisation du besoin et de la motivation vers l’objet d’addiction, à l’envahissement de la mémoire par cet objet et à une déconnexion d’un contrôle raisonnable. La sexualité addictive résulte entre autres d’un dysfonctionnement du système de récompense et de régulations des émotions véhiculées par les neurotransmetteurs (cf. schéma des circuits dopaminergiques de la motivation in L'Addiction sexuelle et ses représentations psycho-socio-culturelles, Magali Croset-Calisto, Ovadia, 2014)

Par ailleurs, l’addiction sexuelle toucherait plus particulièrement les personnes de type « anxieux » ou "insécure". Ce qui sous-entend également qu’au-delà du circuit cérébral, la gestion des émotions, l’éducation et la construction psychologique de chaque individu représentent également des facteurs à prendre en compte. Mais avant toute chose, lorsqu’un patient arrive en consultation pour une demande concernant la fréquence, la « normalité » ou encore le contenu de ses pratiques sexuelles, il est utile de pouvoir effectuer un diagnostic précis à partir des outils d’évaluation à disposition. Deux diagnostics précis existent en la matière. A vous de vous tester...

 

Questionnaire d’évaluation de l’addiction sexuelle en 20 questions (par Pr.Patrick Carnes)[1] :
 

Réponses en oui/non.

  1. A-t-on abusé de vous sexuellement, pendant l’enfance et l’adolescence ?
  2. Êtes-vous abonné(e) ou achetez-vous régulièrement des revues érotiques ?
  3. Vos parents ont-ils eu des problèmes sexuels ?
  4. Êtes-vous souvent préoccupé(e) par des pensées sexuelles ?
  5. Avez-vous le sentiment que votre comportement sexuel n’est pas normal ?
  6. Est-ce que votre conjoint(e) s’inquiète ou se plaint de votre comportement sexuel ?
  7. Avez-vous du mal à arrêter votre conduite sexuelle lorsque vous savez qu’elle est inappropriée ?
  8. Vous sentez-vous mal à l’aise vis-à-vis de votre comportement sexuel ?
  9. Est-ce que votre comportement sexuel a causé des problèmes pour vous-même ou votre famille ?
  10. Avez-vous cherché assistance pour un comportement sexuel que vous n’aimiez pas ?
  11. Avez-vous eu peur que les gens apprennent votre conduite sexuelle ?
  12. Avez-vous fait du mal aux autres émotionnellement par votre conduite sexuelle ?
  13. Certaines de vos activités sexuelles sont-elles hors la loi ?
  14. Vous êtes-vous promis à vous-même de cesser certain comportements sexuels ?
  15. Avez-vous fait des efforts pour renoncer à certains comportements sexuels sans réussir ?
  16. Devez-vous cacher certains de vos comportements sexuels ?
  17. Avez-vous essayé de cesser certains comportements sexuels ?
  18. Pensez-vous que certains de vos comportements sexuels ont été dégradants ?
  19. Le sexe a-t-il été pour vous une manière d’échapper à vos problèmes ?
  20. Êtes-vous déprimé(e) après un rapport sexuel ?

 

Résultats: 13 réponses positives ou plus témoignent d’une addiction sexuelle. N'hésitez pas à consulter si tel est le cas.

 

Test PATHOS

Un test de dépistage rapide pour la dépendance sexuelle (Sex Addiction en Anglais) a été publié dans le "Journal of Addiction Medicine" (Mars 2012). Ce test a été validé par 2 études avec plus de 2800 patients et contrôles, selon la publication.  Il a le même type de format que le CAGE pour le dépistage de la dépendance à l’alcool, et comporte 6 questions.  Ce travail a été fait au sein des tests d’évaluation pour les nouveaux diagnostiques du DSM-V. 

Le test est considéré comme positif si plus de 3 réponses sont affirmatives. 

  1. Trouvez-vous que vous êtes souvent préoccupé par des pensées sexuelles ?

  2. Cachez-vous certains de vos comportements sexuels à votre entourage (partenaire de vie, famille, amis proches) ?

  3. Avez-vous déjà recherché de l’aide pour un comportement sexuel que vous n’appréciez pas de faire ?

  4. Est-ce que quelqu’un a déjà été heurté émotionnellement à cause de votre comportement sexuel ?

  5. Vous sentez-vous contrôlé par votre désir sexuel ?

  6. Vous sentez-vous triste après être passé à l’acte sexuellement ?

Si vous souhaitez vous informer davantage sur l'addiction sexuelle, je vous renvoie à mon livre : "L'addiction sexuelle et ses représentations psycho-socio-culturelles", Ed. Ovadia, 2014.

41uuH2F+OlL.

Pour toute question, n'hésitez pas à consulter un sexologue le cas échéant, il pourra vous conseiller et vous aider.


[1] SAST : Sexual Addiction Screening Test, Carnes P. Out of the shadowsUnderstanding Sexual Addiction. New York: Hazelden; 2001: 240 pp.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article