Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Magali Croset-Calisto

Le Blog de Magali Croset-Calisto

Ecrivaine, sexologue clinicienne et psychoaddictologue. SOS Addictions, SFSC, AIUS, Académie des Sciences sexologiques. Rédactrice au Huffington Post, L'Obs, ActivMag, Mediapart. http://www.psycho-sante74.com


"Marcel Duchamp. La peinture, même."

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteure sur 29 Septembre 2014, 22:12pm

Catégories : #Culture

EXPO Marcel Duchamp

Centre Pompidou jusqu'au 5 janvier 2015

Texte et infos sur:  http://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cqpzoxR/rBA4KyL

 

 

Une expérience de la subversion...

 

 

 

 

A ne manquer sous aucun prétexte!

 

 

Commenter cet article

Magali Croset-Calisto 09/10/2014 20:20

Cher Alain Boton,

Je vous remercie de votre audacieux commentaire. J'ai attendu de voir l'expo avant de vous répondre. Je dois dire que devant la "Mariée mise à nu par ses célibataires", j'ai eu en tête votre critique sur l'effet de mise en abyme des spectateurs dans l’œuvre même. A toutes fins utiles pour mes lecteurs, voici le lien menant à votre texte et vos travaux en la matière : http://d-fiction.fr/2014/02/marcel-duchamp-a-decouvrir/

Bien cordialement,

Magali Croset-Calisto

Boton alain 16/10/2014 14:39

Merci, vous êtes très aimable. Je me permets d'ajouter ce lien vers une conférence relativement courte, une demi-heure, qui donnera un aperçu plus complet de ma thèse à ceux qui auront été intrigués:http://www.youtube.com/watch?v=E9G033FVbOA
Merci encore

Boton alain 01/10/2014 11:32

C’est peut-être l’occasion de sortir de la doxa critique très matérialiste, façon XX° siècle, qui rend incompréhensibles les préoccupations de Marcel Duchamp.
Pourquoi, par exemple, se priver de la compréhension de la métaphore platonicienne qui donne sens à son fameux Nu descendant un escalier ? Représentation de ce qui est invariant durant une vie d’Homme, l’âme, en opposition à ce qui change à chaque instant de sa vie, son corps et sa mémoire, mis en scène par la chronophotographie. Voilà l’Homme moderne, rendu mécanique par la vanité, par le tout-fait selon Bergson, chutant en tourbillon vers l’opinion et les logiques de bas-étages plutôt que de s’élever vers la sagesse.
Peut-être vous faudra-t-il attendre cinquante ou cent ans pour toucher votre vrai public, mais c’est celui-là seul qui m’intéresse.
C’est ce que Marcel Duchamp proclamait à la fin de sa vie. Alors aujourd’hui que nous y sommes, qu’est-ce qui vous retient de vous laisser toucher par sa lucidité ironique, toute socratique ?
Cordialement

Alain Boton, auteur de Marcel Duchamp par lui-même (ou presque). FAGE, 2013.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents