Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Magali Croset-Calisto

Le Blog de Magali Croset-Calisto

Ecrivaine, sexologue clinicienne et psychoaddictologue. SOS Addictions, SFSC, AIUS, Académie des Sciences sexologiques. Rédactrice au Huffington Post, L'Obs, ActivMag, Mediapart. http://www.psycho-sante74.com


Tout, vous saurez tout sur le Viagra, Cialis, Levitra et Spedra

Publié par Le Blog de Magali Croset-Calisto, sexologue et auteur(e) sur 31 Août 2014, 12:23pm

Catégories : #Sexologie

Si vous souhaitez vous informer sur le fonctionnement et les traitements médicamenteux des dysfonctions érectiles (avec notamment l'utilisation du Viagra, Cialis, Levitra, Spedra, le dernier en date sur le marché), voici quelques pistes à suivre :

 

- Retransmission de l'émission "Sur les docks" (France culture) : émission ici http://www.franceculture.fr/emission-l-heure-du-documentaire-dix-ans-de-viagra-le-sexe-sous-assistance-medicale-2014-08-27

- Article ci-dessous de l'ADIRS (Assoc. pour le développement et la recherche sur la sexualité)

http://www.adirs.org/v4/data/troubles/dysfonction_erectile/traitements.asp

- ou encore une consultation chez un sexologue diplômé*, spécialiste qui pourra vous informer et vous accompagner dans vos démarches physiques et psychologiques relatives à votre bien-être et votre sexualité.

 

 

Dysfonction Erectile

Traitements de la dysfonction érectile

Quelle qu’en soit la cause, la majorité des cas de dysfonction érectile peut être traitée.

La consultation d’un médecin généraliste, d’un psychologue ou d’un sexologue
Elle permet d’établir un dialogue entre le médecin et le patient et de tenter d’identifier les causes avant la mise en place d’un traitement.
 

Les traitements oraux (médicaments sous forme de comprimés)
Plusieurs types de médicaments sont disponibles. Ils diffèrent selon leur mode d’action, leur rapidité et leur durée d’efficacité, leurs effets secondaires, leurs contre-indications.
Cialis® (tadalafil), Levitra® (vardénafil), Viagra® (sildénafil) permettent de dilater les espaces vasculaires dans le pénis pour y laisser entrer plus de sang et ainsi entraîner une érection. Ces médicaments ne provoquent pas une érection automatique et ils n’augmentent pas le désir sexuel. Ils aident tout simplement l’homme à obtenir ou à maintenir son érection. Ils agissent donc seulement si l’homme est soumis à une stimulation sexuelle.

Caractéristiques des différents traitements

Noms

Comment dois-je le prendre ?

Combien de temps avant qu’il n’agisse ?

Combien de temps est-il efficace ? (*)

Fréquence d’utilisation

Cialis® (Tadalafil)

Au moins 30 min avant rapports sexuels, avec ou sans alimentation

30 – 60 min, avec une stimulation sexuelle

Jusqu’à 36 heures

Pas plus d’une fois par jour.

 

Cialis®  usage médical (Tadalafil)

Tous les jours à heure à peu près régulière

Cette présentation est indiquée dans plusieurs type de troubles érectiles psychologiques ou physiologiques. Elle est également indiquée chez les hommes ayant des troubles urinaires dûs à une hypertophie de la prostate.

Quotidienne.

 

Levitra® (Vardénafil)

25 minutes à une heure avant rapports sexuels, avec ou sans alimentation

30 – 60 min, avec une stimulation sexuelle

4 à 5 heures

Pas plus d’une fois par jour.

 

Viagra® (Sildénafil)

Environ une heure avant rapports sexuels, de préférence à jeun

30 – 60 min, avec une stimulation sexuelle

3 à 4 heures

Pas plus d’une fois par jour.

 

 

(*) Cela ne signifie pas que l’érection sera maintenue pendant cette durée mais que vous serez capable d’avoir une érection si vous êtes stimulé sexuellement pendant cette période.

Des essais cliniques ont démontré l’efficacité de ces traitements chez 60% à 80% des hommes et ces traitements sont le plus souvent très bien tolérés.

Une campagne de désinformation a eu lieu dans la presse lors de la mise sur le marché du Viagra®, qui a laissé croire que ces médicaments pouvaient avoir des conséquences néfastes au niveau cardio-vasculaire et être dangereux. En raison de ces fausses accusations, bon nombre de patients ou de leurs épouses ont encore aujourd’hui peur d’utiliser ces traitements. Ces craintes sont injustifiées et même des patients présentant des pathologies cardiovasculaires peuvent le plus souvent utiliser ces traitements. Il y a toutefois des contre-indications qui sont principalement l’utilisation concomitante de dérivés nitrés, certains événements cardio-vasculaires de moins de 6 mois ou mal contrôlés. C’est pourquoi il reste impératif de consulter un médecin avant d’utiliser ces traitements, comme pour tous les médicaments délivrés sur ordonnance.

Il pourra établir un diagnostic et vous prescrire le traitement le mieux adapté à votre cas. Il pourra notamment vous présenter les avantages, effets indésirables et précautions d’emploi de chacun des traitements. Par ailleurs, la dysfonction érectile peut aussi être le symptôme d’une pathologie sous-jacente (diabète, athérosclérose…) qui nécessite une prise en charge propre.

La plupart de ces médicaments vendus sur Internet (et dans certains pays étrangers) sont des faux qui ne contiennent aucune substance active.

Autre traitement disponible : la Yohimbine mais son action fait encore l'objet de débat.
Dans tous les cas, consulter son médecin au préalable et respecter sa prescription.

 

Depuis peu, il existe un gel topique également voir mon article : http://www.magalicroset-calisto.com/2015/06/vitaros-le-premier-gel-topique-utilise-dans-les-troubles-de-l-erection.html

 

Les traitements par injections

Utilisés le plus souvent en deuxième intention, en cas d’échec ou de contre-indication des traitements oraux, ils entraînent une érection sans qu’une stimulation érotique ne soit nécessaire. Le produit, injecté dans le pénis, va entraîner l’arrivée de sang et déclencher l’érection en quelques minutes. Le fait de devoir se faire une injection inquiète souvent le patient, mais en réalité ce traitement est la plupart du temps bien supporté. Il faut toutefois veiller à ce que la dose injectée n’engendre pas une érection de plus d’une heure, dans ce cas il faut contacter immédiatement un médecin. Il peut être remboursé dans certaines indications.

Le système MUSE (Medicated Urethral System of Erection)

Ce traitement consiste à insérer via le méat urétral (l'ouverture du pénis) un mini suppositoire d'alprostadil plus petit qu’un grain de riz. Le médicament est absorbé par les parois de l'urètre et se rend par la circulation sanguine dans les corps caverneux du pénis, où il va entraîner l’arrivée de sang et déclencher l’érection en quelques minutes.

Le traitement mécanique

L’érection est induite par l’action mécanique d’une pompe à vide ou vacuum : la pompe, en créant le vide, attire le sang dans le pénis ce qui en provoque la rigidité. Un anneau de caoutchouc placé à la base du pénis empêche le sang de s’évacuer et maintient l’érection une fois le dispositif de pompage retiré. Cet élastique ne doit pas être maintenu pendant plus de 20 minutes.

Le traitement chirurgical

Une solution envisageable en dernier recours, mais de moins en moins utilisée, est la pose d’une prothèse pénienne gonflable ou semi-rigide, par une intervention chirurgicale.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents